Risques de guerre

Trump n'a que mépris pour un ordre mondial basé sur le respect du droit international formé par les États-Unis et leurs alliés depuis des dizaines d'années. Et ce n'est même pas un mépris raisonné mais un mépris viscéral pour tout ce qui n'est pas America First. Il a réussi à s'entourer finalement de gens qui partagent ce mépris de façon plus idéologique que viscéral, comme John Bolton ou Mike Pompeo. Aidé par ces mauvais conseils Trump a opté pour un ordre mondial basé sur la puissance des États-Unis, dans cette nouvelle configuration c'est les États-Unis qui dictent leurs lois et les autres pays qui doivent la suivre. Je crois que c'est inciter certaines puissance rivales des États-Unis à tester cette volonté et cette puissance en Europe, au Moyen-Orient et en Asie et bien sûr les risques de conflits majeurs en sont augmentés.

Prenons le cas de l'Iran. Si les mollahs qui dirigent le pays, comme le guide suprême Ali Khamenei, décident de sortir du JCPOA et de fabriquer la bombe atomique -- après tout il a toujours considéré le JCPOA comme une concession honteuse faite à l'occident et n'a jamais vraiment caché qu'il était prêt à sacrifier son pays pour effacer Israël de la surface de la terre -- quels pourront être , hors la guerre, les moyens de l'en dissuader ? Aucun.

C'est pour cela que l'exigence d'une défense européenne forte est considérable. Trump a montré qu'il ne respectait pas les traités internationaux et a plus d'une fois émis le souhait de se retirer de l'OTAN si les alliés européens ne mettaient pas plus d'argent dans leur défense. Qui dit qu'il ne passera pas à l'action si, par exemple, les européens refusent d'arrêter de faire des affaires avec l'Iran ?