A droite toute !

Donc le projet de Trump à court terme c'est : rafler et déporter 2 à 3 millions d'immigrants sans papiers, nommer un juge hyper-réac à la Cour Suprême en remplacement de Scalia, redonner le pouvoir aux États de légiférer sur le droit à l'avortement (c'est à dire annuler Roe vs. Wade). Lorsque Roe vs. Wade sera annulé, les femmes vivant dans des États où l'avortement sera prohibé devront aller dans un autre État pour subir un avortement légal, mais comme il faudra avoir de l'argent pour faire cela, les pauvres n'auront, de fait, plus le choix. Il est certain que la Cour Suprême aura à se prononcer, car une telle disposition contreviendrait à l'égalité des citoyens garantie en théorie par la constitution. Par contre, Trump à l'air de n'avoir pas envie de revenir sur le mariage gay.

D'après le Wall Street Journal, Trump a été très impressionné par ce que lui a dit Obama pendant la visite de jeudi. Je suis sûr que Trump n'avait pas un instant réfléchi à l'ampleur des responsabilités qui l'attendaient et à la portée de décisions qu'il aurait à prendre une fois rendu dans le bureau ovale. Au sujet des "briefings de sécurité nationale" qui sont donnés à chaque président-élu avant sa prise de fonction, Obama avait dit en 2008 : "heureusement qu'il y avait des barreaux aux fenêtres parce que j'aurais été tenté de sauter" ! Je pense que Trump ne s'attend pas du tout à ce qu'il va découvrir ! Et qu'il aura bien l'envie de se barrer en courant ! Je suis de plus en plus persuadé qu'il ne supportera pas d'être président très longtemps, trop de contraintes, trop de choses ennuyeuses à faire, trop de responsabilités, trop de critiques, trop de gens à flatter, etc. Donc je crois qu'il va laisser son vice-président et ses seconds couteaux faire le boulot à sa place. Ce qui n'est pas rassurant considérant que le vice -président est Mike Pence, un idéologue de droite, et que les seconds couteaux seraient, aux dernières nouvelles, Reince Priebus et Steve Bannon, ancien directeur de Breitbart, et figure de proue des extrémistes de droite.

Le désastre

Trump président !

Je vois ici ou là des comparaisons avec Reagan, son arrivée à la présidence était aussi très crainte et finalement il est passé dans l'histoire comme un grand président (quoique ?). On se rassure comme on peut. Mais les enjeux d'aujourd'hui ne sont pas les mêmes et Reagan était finalement, même dans ses propos électoraux, beaucoup plus modéré que Trump. Sur des sujets comme le dérèglement climatique, l'immigration, les droits des femmes, des minorités et des LGBT, sur l'OTAN, la guerre contre le terrorisme, Trump a pris des positions radicales et très réactionnaires. Des millions de gens vont souffrir. Sans compter la crise économique et financière qui se profile à l'horizon. Nous ne sommes plus en 1980.

Enfin bon, c'est une catastrophe, il n'y a pas d'autre mot. Mais on n'y peut rien alors acceptons, posons nous, et repartons, il y a beaucoup à faire et en particulier pour éviter que Marine Le Pen ne gagne ici en France l'année prochaine.

Il est possible que la politique suivie par Trump soit moins nocive qu'on le craint, mais au moins pour le dérèglement climatique, les droits des femmes, les 11 millions d'immigrés qu'il a promis d'expulser, la défense de l'Europe, ce scrutin n'annonce rien de bon.