Restons optimiste

L'écart entre Hillary Clinton et Donald Trump se resserre dangereusement, mais c'est plus parce que Clinton chute après sa très mauvaise semaine et son absence de plusieurs jours sur le terrain pour cause de maladie que parce que Trump s'améliore et améliore son style de campagne. Le candidat Trump s'est, certes, considérablement discipliné ces jours dernier, il est resté la plupart du temps "on message" et a bénéficié d'une interview aux questions particulièrement confortables pour lui, en prime-time sur une chaine de télé nationale.

N'oublions pas que nous ne sommes qu'au mois de septembre, que les élections sont le 8 novembre et que Trump peut, lui aussi, chuter ou rechuter. Remarquons aussi que malgré ses ennuis Clinton domine toujours Trump, même si son avance est de plus en plus réduite. Les tendances peuvent rapidement s'inverser à la faveur du retour de Clinton en campagne électorale ou d'un peu moins de complaisance de la part des média pour Trump, ou encore d'une meilleure mobilisation des partisans du parti Démocrate en faveur de leur candidate dans la crainte de voir Trump gagner. Et puis Trump ne restera probablement pas "on message" très longtemps, vu sa personnalité sociopathique.

Ça se réchauffe !

Le mois d'août 2016 a été le plus chaud depuis 136 ans que l'on enregistre les températures moyennes sur le monde entier. Juillet 2016 a été aussi le mois le plus chaud jamais enregistré. En août la température a été de 0,16 degrés Celsius plus chaud que le mois d'août le plus chaud précédent (août 2014) et 0,98 degrés Celsius plus chaud que la température moyenne des mois d'août de la période 1951 - 1980.

Sondages inquiétants

Les nouvelles des élections américaines ne sont pas très réjouissantes. Les derniers sondages en Floride et en Ohio sont défavorables pour Hillary Clinton. La Floride avec ses 29 Grands Électeurs et l'Ohio avec ses 18 sont des États en balance très importants. Du coup les chances pour Hillary d'être élue tombent quelque peu : 76% pour le NYT, 64% pour 538, 77% pour DailyKos, 72% pour Predictwise, 89% pour Princeton.

Si Trump gagnait la Floride et l'Ohio il faudrait alors que HRC gagne la Georgie et le Michigan, si Trump gagne la Georgie en plus, il faudrait que HRC gagne le Michigan, la Caroline du Nord et l'Arizona pour compenser. Clinton n'est favori aujourd'hui dans aucun de ces derniers États. Autant dire que la perte de la Floride et/ou de l'Ohio serait très mauvais signe pour Hillary Clinton.

HRC a encore beaucoup de chances de gagner parce que les derniers sondages défavorables en Floride et en Ohio sont encore un peu isolés et leur poids dans l'estimation générale n'est pas très important.

Il est certain que Hillary Clinton a eu une mauvaise semaine avec l'affaire des "déplorables" électeurs de Donald Trump et surtout la révélation de sa pneumonie et son malaise pendant les cérémonies du 11 septembre à New York. Elle reprend aujourd'hui ses apparitions publiques après quelques jours de repos. Il faut maintenant attendre le premier débat prévu le 26 septembre prochain, pour savoir si elle rebondit.

Quant à Trump, aucune révélation (comme celles de ses conflits d’intérêts avec l'étranger) ou aucune de ses déclarations plus mensongères et outrées les unes que les autres ne semble affecter les électeurs. C'est incroyable !

Volonté

Une femme de 68 ans qui a une pneumonie mais ne s'arrête pas pour cela de faire une campagne électorale très dure aux quatre coins d'un immense pays et qui ne se sent pas bien après être resté debout pendant une heure au milieu de la foule avec probablement un gilet pare-balle par une chaleur accablante n'est pas une personne faible mais au contraire sacrément résistante et animée d'une volonté de fer.