midtown matin

camera eye 2

deux passagers aux profils précolombiens dans le Lexington Avenue Express qui remonte vers le nord / murs de briques coupés obliquement, soleil, ombre / taxis jaunes affairés, vont et viennent vers les quatre points cardinaux / est, ouest, sud, nord, la ville boussole déboussolante / une ambulance descend la troisième avenue en poussant des gémissements absolument déchirants / schoolbus jaunes débarquant des marées d'écoliers en uniforme / "you're lying to me I can fucking hear it in your voice, Christine" dit un jeune homme à un téléphone public / "christeen" en appuyant sur le "een" / couleurs de New York : ocre, brique, marron , rouge, chocolat, jaune, beige, vert, gris clair, gris foncé / Salsa in the air, bleu intense du ciel / ville verticale / ville électronique : écrans plasma, moniteurs, WiFi, pixels, portables, GSM, GPS, iPod, bruit électrique / vapeur souterraine prête à jaillir, tuyaux rouges et blancs, plantés au milieu des rues, crachant la vapeur comme des sifflets de cocotte-minute / piments, jalapeños, tabasco, bodega / écolières blondes en uniforme, écoliers noirs parlant un mélange d'espagnol et d'anglais / bow window, row house, appartment, street, place, square, project, avenue, bridge, uptown, midtown, downtown, west-end, east side, west side, crosstown, lower east side, terrace, river grid.
(à suivre)

camera eye 1

Cri des mouettes / souffle du ressac dans les évents de béton / au loin Liberty Island dans la brume légère

"a mighty woman with a torch"

à droite Ellis Island

"Give me your tired, your poor,
Your huddled masses yearning to breathe free,
The wretched refuse of your teeming shore.
Send these, the homeless, tempest-tost to me,
I lift my lamp beside the golden door!"

a écrit Emma Lazarus

-------------------------

New York, sur ses iles
Manhattan, Brooklyn, Queens, Staten Island
suspendue à ses ponts
Brooklyn Bridge, Triborough Bridge, Manhattan Bridge
filins d'aciers.

------------------------

A Downtown le 29 octobre 2007, le ciel bleu pur me rappelle le matin bleu du 11 septembre 2001. Quelque chose manque dans le ciel, au Sud-Ouest, dans l'ombre des tours mortes.

united we stand

water tank

Lassé par de longues marches dans le froid, je préfère poster des images (provisoires), j'ai peur d'être un peu chichiteux et sentimental en bloguant à chaud!
Cependant tout va bien, le temps est au beau désormais, mais au froid.

de passage

Au Starbucks du B&N de Union Square deux nerds adolescents font une exégèse talmudique d'un problème de science fiction ... le couple qui les remplace à la table d'à coté parle un mélange d'hébreux et d'anglais ... le sommet de l'Empire State Building disparait dans la brume ... à Gramercy Park une petite vieille gantée de plastique nettoie les plates bandes municipaux ... la grosse serveuse du "dinner" où nous prenons notre petit déjeuner semble joyeuse de nous revoir ce matin, elle est d'une chaleur et d'un enthousiasme communicatif ... la Californie brule toujours en boucle sur CNN ... l'Apple Store est un cube de verre, je m'y fais envie d'un IPhone ... bretzels au fromage et aux jalapeños (prononcez halapeños, en aspirant le h) ... je m'achète des livres de poésie introuvables en France : Richard Hugo, Jim Harrison, Lawrence Ferlinghetti, j'ai hésité sur Jane Kenyon et puis non, je verrais un recueil de Gary Snyder, peut-être... J'essaierai bien de traduire de la poésie américaine... et puis nous parlons d'un projet que je pourrais bien réaliser sur Art Spiegelmann...

Chinatown

NY 1

Première journée un peu humide, ici à NY. Des averses s'invitent, du vent aussi, rien de bien méchant mais peu de bonne lumière. Qu'à cela ne tienne, nous avons besoin de photos sur un thème "noir", nous ferons avec le temps. Après un bon petit déjeuner de pancakes, de crispy bacon et de corn syrup (un régal), nous listons nos "missions" pour la semaine. Puis départ dans Midtown, Chrysler Building au lobby arts décos fantastique, Grand Central que je décrète la plus belle gare du monde... Ballade le nez en l'air comme il se doit. Puis déjeuner dans un restaurant français avec R J. Après ce bon déjeuner et cette excellente conversation, nous partons, AFR et moi, vers Downtown, les cours de justice, 100th Center Street, "the Tomb" la prison mythique qui jouxte la cour criminelle de l'Etat de New York, photos pour le thème "New York policier et noir". Le Woolworth building et les beaux bâtiments anciens autour de City Hall. Puis le South Street Seaport, ses tavernes, ses "slips" (cales vers la rivière de l'Est), ses rues rénovées et branchées. Coup d'oeil sur l'East River, les remorqueurs, les barges, les ponts suspendus et en particulier le pont de Brooklyn, et au loin le Verrazano Narrows Bridge. AFR est crevé, moi je suis plein d'énergie et de bonne humeur... Passage dans une curieuse et immense librairie, "Strands Books" qui vend des livres au "mile" (18 miles de livres" dit la pub), si on ne veut rien c'est parfait, il faut laisser court à la "sérendipité". Achat d'un sac de toile comme je les aime et d'un superbe tee-shirt illustré par Art Spiegelmann. Nous goutons d'une délicieuse tarte aux pécan, et dinons dans un "salad bar" d'excellents mets asiatiques. Le prochain qui me dit qu'on mange mal aux US je lui ris au nez!

midtown

NY!

Bien arrivé à New York, à l'heure, sans aucun problème d'aucune sorte. J'attends AFR qui doit atterrir à 16 heures locale (il est presque 14 heures). Prendre l'avion est vraiment un mal dans le derrière... Mais il y a pire comme destination que NYC! Maintenant je vais aller manger un morceau et aller me balader un peu en attendant mon compère de voyage et peut être piquer un petit roupillon, je suis debout depuis 5 heures du mat' et je n'ai guère dormi la nuit dernière.
A nous deux, Manhattan!
More later
...

j-1

Okay, les sacs sont prêts (1 sac en soute, 1 sac en cabine, légers les deux), les papiers sont en règle, le taxi est commandé, je suis allé chez le coiffeur et j'ai acheté un adaptateur pour prises électriques américaines (pas moyen de remettre la main sur celui que j'avais dans le temps!). Air France est parait-il en grève du 25 au 29 (ce qui tombe pile bien pour moi!). Reste à dormir quelques heures et prendre ce fichu zinc en classe sardine...
Je tâcherai de bloguer de la Grosse Pomme.
See you on the other side!

chaud!


Incendies en Californie du Sud au nord de Los Angeles et au environ de San Diego! Photo : NASA

dans ma chambre noire

Tiens, je vais expliquer comment j'ai "développé" en chambre noire numérique la photo du dimanche ci dessous avec 'Toshop :
  • d'abord j'ai re-cadré l'image en carré (elle était rectangulaire en 4X3 à l'origine), pour ça j'ai pris l'outil de sélection et j'ai réglé une proportion fixe de 6X6, ensuite le cadrage est une question de gout et d'opportunité
  • puis j'ai dupliqué le calque de fond (en cas d'erreur c'est utile)
  • j'ai créé un calque de réglage "Saturation" et j'ai augmenté la saturation à +20 en mode normal
  • j'ai créé un calque sépia, déjà réalisé, par dessus, en mode normal, et j'ai réglé son opacité à 27%, ce qui a fait les teintes que je voulais
  • j'ai créé un calque de réglage "Niveaux", par dessus en mode normal, et j'ai augmenté le contraste en rapprochant les curseurs de gauche et de droite
  • enfin j'ai aplatis tous ces calques
  • je n'avais pas à réduire la taille de l'image, le format original n'était pas très grand
  • j'ai dupliqué le calque de fond et appliqué sur ce calque un filtre d'accentuation "plus net"
  • changer l'opacité de ce calque à 50%
  • aplatis les calques
  • puis pour terminer j'ai modifié la taille de la zone de travail avec un cadre noir de 12 pixels d'épaisseur
Voilà!

la photo du dimanche

--

au parc des Buttes Chaumont, en juin 2005

matière de rêve

Cette nuit j'ai rencontré Clint Eastwood. Il est devenu un ami. Curieusement, je me souviens lui avoir dit que "Chasseur blanc, coeur noir" était mon film préféré... ce qui dans la réalité est faux, je crois même que je ne l'ai jamais vu ce film, enfin je ne m'en souviens plus du tout en tout cas.

j-4

Dans quatre jours je m'en vais à New York avec AFR (ou plutôt celui-ci me rejoint là-bas) et donc à J-4 :
1) je n'ai plus du tout envie de partir (normal)
2) je me demande quelle idée saugrenue m'a prise, de quitter mon chez moi, pour aller outre-atlantique
(normal)
3) je suis inquiet (normal)
4) j'ai un peu le bourdon (normal)
Bon tout est normal, ça ira mieux une fois que je serai assis dans l'avion! J'ai toujours les mêmes réactions avant un départ, même un départ en week-end. La perspective de passer de l'autre coté du Périphérique extérieur me rend nerveux! Cette semaine j'ai passé deux jours à Meudon, 92, banlieue proche de Paris et rentrant tous les soirs at home, eh bien j'étais pas à mon aise!

Ça fera jamais que la quatrième fois que je visite la Grosse Pomme et je suis donc plutôt rodé. Mais quand-même!

concerts à emporter

Tiens vous devriez aller voir les Concerts à emporter d'Andrew Bird et de Pascal Comelade. Oh et puis tous les Concerts à emporter. Andrew Bird est à Montmartre, à deux pas de ma maison (de ma maison dans les cieux, la forteresse de solitude!), et ça fait plaisir de voir et Montmartre et Andrew Bird et puis c'est beau!

un peu beaucoup, non?

On peut maintenant consulter l'intégrale du Daily Show with Jon Stewart en vidéo. L'intégrale! Bon, c'est vrai, qui, franchement, aurait l'idée de se taper quasiment 11 ans de Daily Show? Même si on adooooore Jon Stewart et Stephen Colbert!

the fall

Bon sang que cette fin d'octobre est déprimante : la France éliminée sans gloire de la coupe du monde de rugby, la lettre de Guy Moquet à lire dans les écoles (on a vu ce que ça faisait au XV de France, de la leur lire dans les vestiaires), la grève des transports publics, mon âge de la retraite repoussé de quelques années (eh oui, régime spécial, moi monsieur!), Cécilia et Nicolas, la tête de Bernard Laporte, le retour de la Star Ac'...

samedi

Je ne possède pas le permis de conduire, ce qui, reconnaissons-le, est très handicapant. Ainsi le samedi, tandis qu'ils sont tous occupés à caresser leur voiture avec un chiffon, je reste bêtement cloué dans mon fauteuil avec un bon livre.
Eric Chevillard
J'aurais pu l'écrire. J'aurais dû l'écrire. Mais je ne l'ai pas fait. Misère!

rugby liveblogging

23.05
Dégouté, je finis ma bière et je vais lire "Sans l'orang-outan" d'Éric Chevillard, au lit!
22.50
Pilonnés, crucifiés, explosés, corrigés, châtiés, battus, mis minables. Semaine noire pour Sarkozy, lâché par sa femme et par le XV de France.
22.03
Est-ce qu'on a mesuré le taux de testostérone dans un vestiaire de rugby à la mi-temps? Il n'y a pas une norme? Une limite? Parce qu'on doit faire péter le testostéronomètre. Où en est le principe de précaution en cette matière? Que fait la CRIRAD?
21.45
Le cochon est dans le maïs, nous sommes dominés par la mêlée argentine, cette catin! Faites entrer Chabal, nom d'un chien! il faut un viril gaillard pour lui serrer la vis!

Prix Nobel


Je suis content qu'Al Gore ait obtenu le prix Nobel de la Paix aujourd'hui! Si, si! J'aime bien Al Gore et j'ai trouvé son film "Une Vérité qui dérange" plutôt bien fait (une belle présentation PowerPoint Keynote, by the way!).
(Et puis j'espérai tellement qu'il soit élu à la place de Bush que je suis content de le voir revenir au devant de la scène, aha! Bush aura jamais le Prix Nobel de quoi que ce soit et surtout pas le Nobel de la Paix, lui!)
(Et puis quelqu'un qui a un bureau comme ça (voir photo), m'est immédiatement sympathique!)
Pour le Nobel de Littérature : je n'ai quasiment rien lu de Doris Lessing et je suis fort déçu que mon cher Philip Roth ait encore échoué (mais il l'aura un jour, il l'aura!) (bon, Pynchon aussi le mériterait...).
Crédit photo : Steve Pyke pour Time Magazine

nawak

Et voilà! J'ai chopé mon rhume traditionnel d'automne, ça devait arriver, j'ai la tête dans le pâté. Mieux vaut que je l'ai maintenant, cependant. J'ai passé une journée fiévreuse, avec quelques éclaircies. Une collègue m'a proposé un médicament à la codéine, j'ai refusé poliment, je ne sais pas trop ce que ça fait la codéine mais je soupçonne le truc adictif, donc non.
Assez curieusement au boulot il n'y a qu'un WC pour un grand nombre de personnes, c'est toujours occupé. Aujourd'hui j'ai exploré tout l'étage à la recherche d'un autre trône, j'ai fini par en trouver un dans l'aile opposée à celle où je travaille. Bizarre! Dans un immeuble ultra-moderne et plutôt luxueux. D'autant plus bizarre que les WC femmes sont beaucoup plus nombreux...
Allez, au lit!

empreintes de Maigret

Content! "Les nombreuses vies de Maigret" aux Moutons électriques éditeur est paru! Un bien beau livre sur le commissaire de Simenon, dans lequel on pourra trouver mon premier portfolio (et d'autres images dont je suis l'auteur, dans le texte). Un petit coup d'oeil sur les images du portfolio, ici.

empreintes de Maigret (portfolio)

bêtise en avant


"Les arbitres ont une immense pression pendant les matches les plus importants et il n'a été, pour le moment, reconnu aucun manquement", souligne l'IRB. Wayne Barnes a été insulté et a même reçu des menaces de mort à travers des sites Internet, entraînant une réaction indignée du président de la commission des arbitres de l'IRB, Paddy O'Brien, lui-même Néo-Zélandais. "Je crois que c'est une honte et que les gens doivent grandir", a estimé O'Brien, mardi, à la radio BBC 5 live.


"La défaite de la Nouvelle-Zélande n'est pas due uniquement à une passe en-avant, a-t-il expliqué. La passe était en-avant, mais cela fait partie de l'arbitrage au rugby." "Je suis très fier d'être Kiwi (...), mais cela ne change pas mon jugement, a-t-il poursuivi. Le sport c'est gagner ou perdre, et la Nouvelle-Zélande a perdu, c'est la vie." Wayne Barnes, 28 ans, plus jeune arbitre du Mondial, ne dirigera plus d'autres rencontres de la Coupe du monde, mais "cela n'a rien à voir avec sa prestation de samedi", assure O'Brien.


L'arbitre de Nouvelle-Zélande - France cible de menaces de mort (Le Monde)

crimson tide

N’empêche que USS Alabama (Crimson Tide) de Tony Scott est un sacré bon film (heureusement invraisemblable) avec de sacrés bons acteurs (Denzel Washington, Gene Hackman, Viggo Mortensen), un sacré bon suspens et tout le bullshit militaro-technologique qui va bien, un grand film de sous-marin et tant pis pour les snobs…!

images

J'ai commencé un travail de recadrage et d'affinement de mes photos pour éventuellement les exposer ou même les vendre, je les place au fur et à mesure sur Smugmug (j'en ai un peu marre de Flickr, pour tout dire), vous pouvez aller voir la galerie ici :
- au fil des jours (titre provisoire, d'autant plus provisoire que c'est le titre d'un livre que j'aime beaucoup de Patrick Taberna).

justin quinn



Justin Quinn fait des compositions typographiques en utilisant des lignes de caractères imprimés ou dessinés, avec des E majuscules. Voir ses oeuvres

millenium stadium, vaste plaine....

Le rugby a une fâcheuse tendance à porter à la vaticination, aux métaphores vaseuses, aux clichés et aux phrases empoulées, témoins les chroniques de Daniel Herrero pour le Journal du Dimanche qui sont des perles.

La défense du XV de France encore en feu, devenue nourricière, tord et broie les petits Gris. Pâles, ces All Blacks, bientôt exsangues, débordés, anéantis par le fantôme vampirisant de 99 ressurgi à l'aube de cette seconde mi-temps. Tout autant que le courage viscéral et technicisé de nos Bleus, c'est ce fantôme qui a envoyé encore une fois les All Blacks en enfer et les Bleus au nirvana.

flickr

Quand Flickr a débuté j'étais très enthousiaste. Maintenant il y a un tel nombre d'utilisateurs que c'est presque devenu une foire d'empoigne détestable. Rançon de la gloire. Je ne parle pas seulement de cette mode qui consiste à mettre en commentaire un logo d'une association de Flickerites quelconque. L'intérêt des photos a baissé, car tout le système Flickr incite à mettre en ligne le convenu, le banal, les petits chats, les ciels déchaînés… Je ne comprends pas l'intérêt à faire comme les autres, à faire un nouvelle photo pour poster motivationnel, une nouvelle carte postale. Bien sûr, comme tout le monde imite tout le monde et surtout ce qui marche les modes de traficotage avec Photoshop (ou autre) sont sur-représentées, l'abominable tilt-shift par exemple. Je vais paraître élitiste, mais Flickr est devenu de plus en plus nul en devenant de plus en plus populaire.

le retour des nerds

Nerds work hard. They accomplish great things by using all that time that others waste on fashion and personal hygiene. They are very goal-oriented, except of course, in playing sports. Their eyesight is completely correctable. They can balance the checkbook. They can actually help the kids with their homework. Unfortunately, or fortunately depending on your point of view, their kids may also turn out to be nerds. Nerds are to electronics what grease monkeys are to automobiles, and similar in grooming habits. Nerds are good for the economy. They have single-handedly saved thousands of jobs in the pocket-protector industry. And of course, nerds have great potential for generating income. Who is worth more, the talented, suave and debonair Tiger Woods, or the King of Nerds, Bill Gates?

"And don't forget the perception of nerds in the media. Catch the wave, man, catch the wave! There are new shows in the fall lineup like The Big Bang Theory on CBS and Chuck on NBC where the heroes are unabashed nerds. And it doesn't stop there! The "nerd revolution" on TV continues with another show on Friday nights called NUMB3RS. The stars are a somewhat repressed FBI agent and his genius, mathematician brother. The genius/nerd brother (played by the guy who was the head elf, Bernard, in The Santa Clause movies) helps the FBI solve crimes by blindingly clever statistical analyses and forecasts of criminal behavior. And it is starting its fourth season. Nerds have staying power!

"Then there's the genius nerd Goth girl, Abby, on the Navy crime show NCIS. She's the wizard lab tech who helps the Navy solve crimes by blindingly clever forensic analyses of crime scenes. (I think that she was also cloned on another one of the crime-genre shows, but I can't remember which one.) This is important because they are GIRL NERDS. A growing demographic!"
Dans le blog : 1000 nerds! Etant moi-même passablement "nerdy" je ne peux que me réjouir!